Passer au contenu

Raymond Laberge

Raymond LabergeSecteur arts, catégorie bâtisseur

Né à Châteauguay en 1941, Raymond Laberge fait ses études primaires à l’École Modèle no 1 de Châteauguay et sera toute sa vie inspiré par sa jeunesse et ses racines. Il fait également des études classiques au séminaire de Valleyfield et des études universitaires où il obtient une licence en administration scolaire. C’est en 1965 qu’il entame sa carrière professionnelle au sein de la Commission scolaire de Châteauguay. Il y œuvre durant 28 ans à titre d’enseignant d’abord, mais sera rapidement promu membre de direction d’écoles. 

En 1983, les autorités municipales le désignent « Citoyen honoraire de la Ville de Châteauguay » en raison de son implication dans le domaine scolaire et communautaire. En 1984, la Paroisse Notre-Dame-de-l’Assomption (NDA) lui rend hommage pour son implication au niveau de la pastorale et des sports. En 1989, M. Laberge fonde le bulletin d’information de la Commission scolaire de Châteauguay, mais c’est en 1999 qu’il s’implique activement à la conservation du patrimoine en créant le « Commando de l’entretien et de la restauration des croix de chemin de Châteauguay ». C’est le début d’une aventure qui le mène à publier, de 1999 à 2002, une série de six recueils à saveur historique et patrimoniale. D’ailleurs, lors du Gala Mérite Bénévoles 2001, la Ville de Châteauguay lui décerne le prix du « Bénéficiaire de l’année volet écriture ». 

En plus de participer à la rédaction d’articles dans le bulletin de la Société du Musée du Grand Châteauguay et dans le journal du Centre hospitalier Anna-Laberge, M. Laberge donne de nombreuses conférences sur le patrimoine châteauguois, et il a rédigé neuf nouveaux recueils ayant pour thème « Les Grands Châteauguois ». Témoin de son importante contribution, la Société du Musée de Grand Châteauguay le désigne en 2005 Membre honoraire. En 2006, il publie son livre « Châteauguay se raconte » qui regroupe onze recueils, chacun traitant d’un aspect particulier de l’histoire châteauguoise. M. Laberge ne se considère pas historien, écrivain, ou poète, mais un communicateur qui fait revivre le passé. Selon lui, Châteauguay a été : témoin de sa naissance, complice de son adolescence, partenaire de sa vie professionnelle et alliée de sa retraite. 

C’est donc en tant que bâtisseur « Arts et culture » et pour sa contribution exceptionnelle à la mémoire châteauguoise que M. Raymond Laberge a maintenant sa place au Temple de la renommée de Châteauguay.

« Non seulement j’habite à Châteauguay, mais Châteauguay m’habite… » 

Raymond Laberge

Dernière mise à jour: 2012-10-17 10:28