Passer au contenu
Retrait des digues sur la rivière Châteauguay

Infolettre

Abonnez-vous!

Agrile du frêne

Touchée par l’agrile du frêne, la Ville de Châteauguay a décidé d’être proactive pour contrer cet insecte. Depuis deux ans, la Ville a mis plusieurs actions en place:

11 juillet 2014 - Châteauguay prend ses précautions face à l’agrile du frêne

25 septembre 2014 - Châteauguay épargnée par l’agrile du frêne

3 novembre 2015 - Châteauguay active son plan d’intervention contre l’agrile du frêne

Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne

Depuis septembre 2014, la Communauté métropolitaine de Montréal s’est dotée de la Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne, qui vise à assurer une coordination métropolitaine, en complémentarité avec les actions des municipalités, afin de rendre plus efficace la lutte contre cet insecte nuisible sur le territoire du Grand Montréal.

La vidéo suivante expose la problématique de l’agrile du frêne ainsi que les moyens mis en place pour contenir l’épidémie :

À quoi ressemble l'agrile du frêne?

Il s'agit d'un coléoptère de couleur vert métallique mesurant de 8,5 à 14 mm (environ 1/2 po) de longueur. La larve est blanche et peut atteindre jusqu'à 30 mm (1 po) de longueur. L’agrile du frêne s’attaque à toutes les espèces connues de frêne. En se nourrissant du bois sous l’écorce, il affecte le système de circulation de la sève et peut causer la perte de l’arbre en peu de temps. Il est cependant sans danger pour la santé humaine.

Est-ce que l'agrile du frêne a été retrouvé à Châteauguay?

Malheureusement oui. Châteauguay fait partie d'une vaste zone réglementée où il est interdit de sortir des produits du frêne et de bois de frêne ainsi que le bois de chauffage de toutes les espèces.

Pour plus d'information sur l’agrile et les zones réglementées, consultez le site de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Comment reconnaître un frêne

Les frênes sont de grands arbres pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur et leurs branches sont toujours opposées (l’une en face de l’autre). Ses fruits sont des samares verdâtres allongées regroupées en grappe, souvent abondantes et parfois persistantes l’hiver.

Samare frêne

Voir aussi : Identifier un frêne, sur le site de Ressources naturelles Canada

Signes et symptômes d’infestation

  • Les dommages débutent TOUJOURS par l’éclaircissement de la cime de l’arbre
  • Galeries en forme de S sous l’écorce
  • Petits trous de sortie de l’insecte en forme de D

Pour plus d’information sur les façons de détecter l'agrile du frêne, consultez la page Détection de la présence de l'agrile du frêne : signes et symptômes sur le site de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Cycle biologique de l’insecte 

Signes à observer et symptômes

Cliquez sur les images pour un agrandissement dans une nouvelle fenêtre.

Période et description des stades biologiques de l’insecte Signes à observer et symptômes
Juin à août : ponte des œufs dans les fissures de l’écorce du tronc et des branches.  Agrile de frêne Aucun signe observable.

Dix (10) jours après la ponte des oeufs : éclosion des larves.

Juin à octobre : la larve creuse des galeries sinueuses sous l’écorce et ingère la partie interne de l’écorce (phloème) et la partie externe du bois (aubier).

Agrile phase 2  
Signe : galerie en « S » sous l’écorce
Octobre à avril : la larve hiverne sous l’écorce de l’arbre. Aucun signe observable
Avril à mai : la larve se transforme en nymphe
Symptôme : défoliation anormale de l’arbre, surtout en commençant par la cime
Juin à août : émergence des adultes. L’adulte vit environ un mois. Sept à dix jours après son émergence, l’adulte débute la ponte des œufs. Agrile
Signe : trou de sortie en « D »

Adapté de : Lavallée, R., Tousignant, A. L’agrile du frêne : l’affaire de tous. Couvert Boréal. Automne 2012. P. 16-17.

Que faire avec les frênes?

En terrain privé, chaque propriétaire est responsable des arbres présents sur son terrain. Pour savoir si un arbre est atteint par l’agrile du frêne, nous vous recommandons fortement de faire appel à un professionnel compétent de votre choix, tel un ingénieur forestier.

Pour sa part, la Ville est responsable de tous les arbres qui se trouvent sur le domaine public.

Arbre sain ou d’apparence saine

Votre arbre ne présente pas de symptôme, est en bonne santé et vous aimeriez le protéger? Un traitement préventif existe et consiste à injecter un insecticide dans l’arbre; l’insecticide s’assimile à la sève de l’arbre et se répand dans toutes ses parties en plus d'atteindre l’insecte qui s’en nourrit.

Au Canada, trois insecticides sont homologués pour traiter l’agrile du frêne : Confidor, Acecap et TreeAzinTM.

Arbre infesté et présentant des symptômes, atteint de 20 à 30 %

Il est encore possible de faire traiter votre arbre pour atteindre l’insecte et l’empêcher de causer davantage de dommages. Cependant, les parties atteintes de l'arbre le sont définitivement.  

Arbre infesté et présentant des symptômes, atteint à 30 % et plus

Aucun traitement ne peut malheureusement être fait, car le système de circulation de la sève est trop endommagé. La seule option est l’abattage et le remplacement de l’arbre.

Si vous décidez d’abattre votre arbre, n’oubliez pas que vous devez obtenir un permis auprès de la Ville. Pour plus d'information à ce sujet, cliquez ici.

Comment disposer de vos branches de frêne et autres espèces

Pour connaitre les options disponibles pour la disposition des branches, consultez le site de l'écocentre.

Dernière mise à jour: 2016-07-26 14:13