Skip to content

Events

«  
  »
S M T W T F S
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 

Newsletter

Subscribe!

Secteur du parc Mercier : La Ville présente les conclusions du rapport Razik

Agora

Au cours d’un point de presse organisé à l’Agora citoyenne, la Ville de Châteauguay a dévoilé les conclusions de l’étude portant sur les problématiques de fréquentation du secteur du parc Mercier, dont le mandat avait été confié en décembre 2015 à l’expert en intervention sociale, M. Noureddine Razik.

Résultat d’une démarche qui s’est échelonnée sur plusieurs mois, le rapport du chercheur fait état de constats envers certaines organisations dont les activités s’étendent dans le secteur : la Maison des jeunes, l’école Howard S. Billings, le Service de police de la Ville de Châteauguay ainsi que la Direction de la vie citoyenne. Bien que l’expertise et la bonne volonté de ces acteurs ne soient pas remises en cause, l’auteur rapporte certains points d’amélioration. Selon l’expert, les services municipaux et les différents intervenants doivent aussi collaborer davantage et mieux pour éviter d’opérer en silos. C’est pourquoi, afin d’améliorer le processus décisionnel ainsi que garantir la quiétude et la sécurité des employés et des gens fréquentant le secteur du parc Mercier, M. Razik avance dans son rapport plusieurs pistes de solution et des recommandations.

Proactive, la Ville n’a pas attendu avant d’agir. Au moment de la publication de l’étude, plusieurs des pistes de solution identifiées avaient déjà été implantées. Parmi les solutions et recommandations initiées par la Ville, on note la création d’un comité intersectoriel impliquant le Service de police et la Direction de la vie citoyenne qui, dès les premières réunions, a instauré sans délai des mesures de prévention. De plus, la bibliothèque municipale s’est dotée d’un code de conduite pour la gestion des comportements indésirables, qui est affiché à de nombreux endroits dans l’édifice et qui a fait l’objet d’une formation pour tous les employés. Ce code a entre autres permis de clarifier les interventions du personnel envers les usagers fautifs.

La section sociocommunautaire du Service de police a de son côté vu ses effectifs doubler pour passer de deux à quatre policiers. La nouvelle section, maintenant constituée d’un sergent et de trois agentes, est mieux outillée pour répondre aux standards d’efficacité et de collaboration élevés que requiert la mise en place d’une structure d’intervention concertée impliquant le travail de rue, le travail de milieu et le travail communautaire. 

Au cours de la dernière année, l’embauche de nouvelles ressources au sein de la Direction de la vie citoyenne a permis de bonifier et de diversifier l’offre culturelle et récréative à l’Agora citoyenne. L’organisation de nombreuses activités à caractère familial attire une nouvelle clientèle, en plus d’occuper et d’animer positivement les lieux. La Ville va d’ailleurs participer au laboratoire d’innovations communautaires du Fonds de développement des communautés urbaines qui lui permettra de bénéficier, pour une période de six mois, de deux ressources contractuelles venant notamment la soutenir dans le développement de relations plus approfondies avec les divers intervenants du milieu et dans la mise en place d’activités à l’Agora citoyenne et à la bibliothèque.

Bien que de nombreuses mesures aient déjà été prises, la municipalité entend poursuivre sa démarche pour assurer la quiétude et la sécurité du secteur, tout en continuant à miser sur une programmation riche et variée à l’Agora citoyenne.

Last update: 2017-03-29 10:59