Skip to content

Inondation

Presque chaque année, plusieurs régions du Québec sont aux prises avec des risques d’inondation. Bien que la crue des eaux survienne surtout au printemps, à la fonte des neiges, et lors de pluies diluviennes, à l’été, on remarque cependant depuis quelques années qu’elle se produit en d’autres saisons, même l’hiver. En cas de montée des eaux, vous pouvez limiter les dégâts et leurs inconvénients en accomplissant certains gestes suivants.

Info-rivière Châteauguay

Pour se renseigner sur la rivière Châteauguay et suivre l’évolution de son niveau d’eau, vous pouvez consulter la page Info-rivière Châteauguay.

  • Il importe d’abord de bien inspecter sa demeure pour s’assurer que tout est en place pour garantir une sécurité maximale.

    Fondations :
    Des fissures observées dans les fondations ou les dalles de béton du sous-sol sont autant de portes d’entrée pour l’eau. Il faut voir à les colmater sans tarder. Si les dommages sont trop importants, il faudra les réparer de l’extérieur.

    Fenêtres et ouvertures du sous-sol :
    L’eau qui s’accumule autour du bâtiment réussit souvent à s’infiltrer par les fenêtres du sous-sol. Un dégagement de 8 po (200 mm) entre le niveau du sol fini et la base de la fenêtre est recommandé. Si un tel dégagement est impossible à obtenir, il faut obligatoirement installer des margelles qui protégeront l’ouverture de la fondation en acheminant l’eau vers le drain de fondation.

    Drainage des toits :
    Pour les maisons à toit plat, l’eau doit être dirigée vers l’égout pluvial. Pour les toits en pente, l’installation d’une gouttière s’avère essentielle afin d’éloigner rapidement l’eau de la maison. Il est recommandé d’installer une section de gouttière horizontale à l’extrémité de la gouttière ou faire l’acquisition d’un déviateur d’orage pour diriger l’eau qui s’écoule le plus loin possible des fondations.

    Drain de plancher :
    Tous les sous-sols doivent être munis d’un drain de plancher pour permettre l’évacuation de l’eau qui s’y serait accumulé. On conseille l’installation d’un drain muni d’une grille perforée plutôt que d’un couvercle. Le drain devrait être protégé par un clapet qui assurera une protection supplémentaire contre les refoulements d’égout.

    Fosse de retenue :
    Aussi appelé bassin de captation. La fosse est un prérequis pour l’installation d’une pompe élévatoire. Il s’agit d’un réservoir qui emmagasine les surplus d’eau avant qu’ils ne soient expulsés vers l’extérieur. Il est possible d’installer une fosse dans les sous-sols qui n’en sont pas encore munis en créant une ouverture dans la dalle de béton. On peut facilement trouver des bassins de captation préfabriqués sur le marché.

    Pompe élévatoire :
    La pompe élévatoire sert à expulser l’eau accumulée dans la fosse de retenue à l’extérieur de la maison. Une telle pompe doit pouvoir tirer l’eau à au moins 10 pi (3 m) de la maison. Elle doit faire l’objet d’un examen régulier et attentionné. À vérifier : l’ajustement du niveau de la flotte, le fonctionnement de la soupape du clapet, l’alimentation électrique, l’état de la colonne de support et sa capacité d’expulsion.

    Soupape à clapet :
    Elle sert essentiellement à prévenir les retours d’eau dus à des refoulements d’égout. Ainsi, pour éviter les refoulements d’égout, il faut s’assurer qu’il y a un clapet sur ce branchement des éviers, drains de plancher, toilettes et douches du sous-sol. Ces derniers doivent être facilement accessibles pour permettre leur entretien (1 à 2 fois l’an). Il est interdit d’installer un clapet sur la ligne principale.

    Drainage du terrain :
    Pour évacuer l’eau du terrain, celui-ci doit avoir une pente de 1 % minimum s’éloignant de la maison. De cette manière, l’eau sera acheminée vers la rue et non vers la maison.

    Garage au sous-sol :
    Pour ne pas que l’eau s’infiltre dans un garage installé en deçà du niveau de la rue, il faut aménager une bordure (dos d’âne), installer un drain à l’extérieur raccordé à l’égout pluvial et un drain à l’intérieur raccordé à l’égout domestique.

    • Rangez en hauteur, ou montez à l’étage supérieur, les objets qui se trouvent au sous-sol ou au rez-de-chaussée.
    • Mettez à l’abri les produits chimiques ou nocifs tels que les insecticides et les résidus d’huile usagée qui, mêlés à l’eau, peuvent constituer un danger pour la sécurité et la santé des résidents en vous assurant qu’ils demeurent hors de la portée des enfants.
    • Bloquez les conduites d’égout du sous-sol s’il n’y a pas de clapet antirefoulement.
    • Bouchez le drain au sous-sol.
    • Éviter toute surconsommation d’eau. Le système d’égout est déjà sollicité à plein, inutile de lui imposer une charge supplémentaire : ne vous servez pas du lave-vaisselle et de la laveuse à linge, ne faites pas couler d’eau dans la baignoire et les éviers, ne tirez pas sur la chasse d’eau et coupez l’alimentation en eau dès que la situation s’aggrave.
    • Fermez l’alimentation en électricité. Si l’eau a commencé à monter, assurez-vous d’avoir les pieds sur une surface sèche et utilisez un bâton de bois pour couper le courant. Si l’eau commence à envahir votre résidence, ne touchez à rien et communiquez immédiatement avec Hydro-Québec pour faire interrompre l’électricité.
    • Fermez l’entrée principale du gaz et fermez les robinets des bouteilles de propane et des réservoirs de propane.
    • Fermez le robinet qui est situé à la sortie du réservoir à mazout.
    • Enlevez ou fixez à l’extérieur tous les biens qui se déplacent facilement sur votre terrain afin d’éviter qu’ils soient projetés ou emportés.
    • Si la municipalité distribue des sacs de sable, placez-les de façon à faire une digue.
    • Prévoyez un endroit pour se réfugier au cas où la situation venait à l’exiger.
    • Ayez sous la main vos papiers d’assurance.
    • Suivez l’évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur Internet. Respectez les consignes de sécurité transmises.
    • Si une odeur de gaz est perceptible ou que les équipements à gaz naturel sont visiblement brisés, communiquez avec le service d’urgence de votre distributeur de gaz naturel.
    • Si vous utilisez une génératrice, respectez les règles d’installation et d’utilisation de celle-ci.
    • Gardez contact avec vos proches par de brèves conversations téléphoniques afin de ne pas encombrer les réseaux téléphoniques.
    • Privilégiez les messages textes, les courriels et les réseaux sociaux tout en veillant à économiser la charge de la pile de votre appareil mobile.
    • Évacuez votre domicile si le niveau d’eau vous y oblige ou si les autorités vous le demandent. Emportez certains articles essentiels comme des vêtements chauds, vos médicaments, des articles de toilette, vos cartes d’assurance-maladie, de crédit et de débit ainsi que, s’il pleut, des imperméables.
    • Évitez de vous déplacer à pied ou en véhicule sur des chaussées inondées. Abandonnez le véhicule si le moteur cale.
    • Vérifiez l’état des routes avant de vous déplacer.
    • Prévenez les autorités municipales du lieu où elles peuvent vous joindre si vous n’allez pas dans un centre d’hébergement de la municipalité.
    • En cas de problèmes de santé causés par les infiltrations, vous pouvez communiquer, 24 heures par jour, avec le service d’Info-santé du CLSC de Châteauguay au 450 699-3333.
    • Communiquez avec l’assureur le plus rapidement possible. Gardez les factures d’hébergement, nourriture, etc. pour réclamations auprès de celui-ci.
    • Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, réintégrez votre domicile, de préférence le jour, car il est alors plus facile de constater les problèmes et les dangers. À votre arrivée, prenez des photos pour documenter les dommages causés à votre résidence.
    • Consultez un électricien avant de rebrancher l’électricité.
    • Consultez un spécialiste avant de remettre en marche les appareils de chauffage.
    • Considérez l’eau provenant d’un puits individuel comme non potable, même si elle paraît claire et sans odeur. Tant que vous ne savez pas si l’eau du puits répond aux normes, faites-la bouillir à gros bouillons pendant une minute avant de la consommer ou utilisez de l’eau embouteillée.
    • Considérez comme potable l’eau provenant d’un réseau d’aqueduc, à moins d’un avis contraire diffusé par les autorités municipales responsables du réseau d’aqueduc. En cas de doute quant à la couleur, à l’odeur ou au goût de l’eau, communiquez avec les autorités municipales avant de la consommer.

    Nettoyage

    • Avant d’effectuer tous travaux dans la maison, il est très important de porter des gants de caoutchouc afin d’éviter tout contact avec l’eau et les matériaux souillés puis de se stériliser les mains car les risques d’infection sont grands. Même après que les surfaces soient sèches, elles peuvent contenir des bactéries et causer des infections. Éloignez les enfants de la zone contaminée.
    • Lorsque vous videz progressivement le sous-sol à l’aide de pompes, veuillez être extrêmement prudent pour éviter de vous asphyxier, de vous électrocuter ou de mettre le feu.
    • Attention à l’utilisation de pompes à essence ou au propane ! Elles peuvent être une source d’intoxication au monoxyde de carbone, ce qui peut causer des effets variés allant du mal de tête jusqu’au coma et à la mort.
    • Rappelons que les gaz asphyxiants sont inodores, incolores et indolores. Il vaut mieux s’assurer que ces appareils sont placés à l’extérieur.
    • Si vous ou quelqu’un de votre entourage ressentez le moindre malaise, arrêtez le fonctionnement de votre pompe et consultez un médecin immédiatement.
    • Nettoyez au préalable toutes les surfaces, les cavités intérieures et les structures mouillées avec de l’eau savonneuse.
    • Une fois cette opération terminée, désinfectez les surfaces avec une solution d’eau de javel (1/2 tasse d’eau de javel concentrée 5 % dans 2 gallons d’eau), en vous assurant de bien aérer l’endroit.
    • Rincez et nettoyez tous les planchers. S’il y a un sous-plancher, s’assurer que l’eau a été évacuée. Lavez sous le sous-plancher. Asséchez à fond rapidement et vérifiez la présence de moisissures. Attendre que tout soit bien sec avant de refermer les cavités.
    • Vérifiez les murs jusqu’à 50 centimètres (20 po) au-dessus du niveau atteint par l’eau et jetez tous les matériaux absorbants pouvant favoriser la croissance des moisissures, tels que plaques de plâtre, laine minérale, tapis, bois pressé, matelas, jouets en tissu et meubles dont le rembourrage est trempé.
    • Aérez ou déshumidifiez la maison pour ramener le taux d’humidité à la normale. En hiver ce taux devrait se situer entre 40% – 50% et ne devrait pas dépasser 60%.
    • La cour devra aussi faire l’objet d’un nettoyage en règle. Il faudra la débarrasser de tous les déchets et les détritus susceptibles d’attirer la vermine et de favoriser le développement des mouches.
    • Ne touchez jamais aux fils et aux installations électriques qui se trouvent au sol. Communiquez avec Hydro-Québec si vous voyez une ligne électrique sur le sol.

    Précautions à prendre

    • Jetez tous les aliments qui auraient été en contact avec l’eau, y compris les bouteilles et les bocaux. Toutes les boîtes de conserve qui ne sont pas endommagées doivent être lavées et désinfectées. Pour les autres aliments, assurez-vous qu’ils sont salubres avant de les consommer.
    • Retournez à la pharmacie les médicaments ayant été en contact avec l’eau pour que le pharmacien puisse les détruire en toute sécurité
    • Stérilisez à l’eau bouillante les articles de cuisine contaminés.
    • Jetez tous les produits de beauté et autres articles de toilette ayant été en contact avec les eaux d’égouts.
    • Changez l’isolant à l’intérieur du chauffe-eau, du réfrigérateur et du congélateur s’ils ont été mouillés.
    • Portez attention à la présence de moisissures (odeurs de moisi, de terre ou d’alcool, taches vertes ou noires sur le sol ou les murs) qui peuvent entraîner des problèmes de santé. Si vous éprouvez des problèmes de santé, consultez sans tarder un médecin.
    • Ne remettez en aucun cas en circulation un véhicule routier inondé, y compris une moto ou un véhicule récréatif (autocaravane, roulotte).

    Plomberie

    • Avant d’utiliser vos appareils de plomberie, assurez-vous que le réseau municipal d’évacuation ou votre fosse septique sont fonctionnels.
    • Nettoyez ou remplacez les aérateurs, les pommes de douche et leurs tuyaux flexibles.
    • Vérifiez et nettoyez au besoin les orifices d’évacuation des appareils sanitaires et assurez-vous de leur bon fonctionnement (y compris l’intérieur du réservoir de la toilette ainsi que le trop-plein des lavabos et des baignoires).
    • Nettoyez les fosses de retenue et vérifiez le fonctionnement des pompes de relevage.
    • Localisez, vérifiez et nettoyez les avaloirs de sol et les clapets antirefoulement.
    • Faites inspecter, au besoin, les dispositifs antirefoulement par un vérificateur certifié.
    • Vidangez, nettoyez et remplacez les filtres de l’adoucisseur d’eau, au besoin.

    Les assurances

    • Dressez une liste des dommages causés par l’eau à votre propriété ainsi que des objets endommagés, incluant leur description, le numéro de série des appareils et la date d’achat, le tout avec photos ou vidéos à l’appui.
    • Conserver les objets endommagés s’ils ne présentent pas de danger.
    • Regroupez les reçus et les preuves d’achat des biens que vous avez acquis avant le sinistre de même que les factures de réparation et de rénovation. Retracez aussi les reçus d’hébergement et de restauration que vous avez accumulés pendant votre évacuation si tel a été le cas.
    • Assurez-vous de confier vos travaux de réparation, de restauration ou de rénovation à un entrepreneur licencié. Avant de procéder aux travaux, communiquez avec la Division des inspections et des permis afin de veiller à avoir en main tous les permis requis.

Ces informations sont également disponibles dans un dépliant produit par la Ville intitulé Inondations et pluies abondantes . Il est également disponible en format papier dans tous les édifices municipaux.

Le site de la Ville de Châteauguay n’est pas compatible avec les versions d’Internet Explorer 11 et moins. Pour bénéficier d’une expérience de navigation optimale, nous vous invitons à mettre à jour votre fureteur grâce notamment aux options de téléchargement gratuites de Microsoft Edge et de Google Chrome.